Quel type de Papa êtes-vous ?

Papa impro, papa pote, papa poule ou papa vintage ? Chacun son secret pour investir le rôle de père. À l’occasion de la fête des pères, faites le point sur les forces et les faiblesses qui font de vous un papa pas comme les autres !

1- Votre rôle, c’est avant tout…

  • Protéger vos poussins
  • Faire rire vos enfants
  • Donner des repères aux jeunes pousses
  • Faire de votre mieux

2-  Pour la fête des pères, vous rêvez…

  • D’un gros câlin collectif
  • D’une journée de rigolade en famille
  • D’un « bonne fête papa » franc et honnête
  • D’un cadeau fait maison

3- Un dîner en famille, c’est…

  • Une assiette aux apports équilibrés devant laquelle chacun raconte sa journée
  • Un pique-nique festif avec un jeu de société ou devant la télé
  • A table avec un repas concocté en famille
  • Selon les jours et les occasions, debout ou assis, burger ou légumes verts

4-  En tant que papa, vous vous êtes senti investi…

  • Dès l’annonce de la grossesse
  • Au premier sourire édenté
  • Aux premiers pas des enfants
  • Quand il a bien fallu changer la première couche

5- Votre plus grand principe, c’est…

  • La tendresse
  • Le rire
  • Les règles de vie
  • La liberté de pensée

6-  De retour chez vous…

  • Vous les appelez pour un câlin et un point sur leur journée
  • Vous vous précipitez dans la chambre des enfants
  • Vous vous attendez à ce qu’ils viennent d’eux-mêmes vous saluer
  • Vous leur dites bonjour au rythme de leurs allées et venues

7- Le petit dernier vous regarde droit dans les yeux avant de jeter son assiette…

  • Vous explosez puis vous excusez d’avoir crié
  • Vous râlez puis transformez le nettoyage en compétition pour le faire participer
  • Vous envoyez le coupable dans sa chambre manu militari
  • Vous réagissez à l’instinct, parfois en punissant, parfois en expliquant

8- Il court, il court… et il tombe

  • Votre cessez de respirer tout en vous précipitant pour consoler votre bout de chou
  • Vous le relevez en tentant de dédramatiser ou mieux, de le faire sourire
  • Votre conjoint(e) s’en occupe généralement
  • Vous le relevez, évaluez les dégâts et scannez mentalement votre liste d’options

Une majorité de "ballon" : le papa impro

Vous avancez dans la paternité avec le courage d’un explorateur, émerveillé face au panorama plein de promesses et vaguement inquiétant d’un territoire inexploré. Vous ne savez pas vraiment où vous allez, mais l’improvisation, vous maîtrisez : à force de bonne volonté, d’amour et de créativité, vous inventez au jour le jour la méthode qui vous convient, plutôt cool et décomplexée. Le bon point ? Vous êtes souple et les petits adorent. Le mauvais ? Un manque d’organisation plus ou moins fréquent qui peut agacer les grands.

Une majorité de "Lune" : Le papa pote

Jouer au foot dans la boue, construire un fort dans le salon, transformer une assiette de légumes verts en jeu de morpion ou des devoirs en Olympiades ? Facile. La vie est un jeu, après tout, la prendre trop au sérieux ne fait que la compliquer. Votre super pouvoir, c’est le plaisir : vous contournez la plupart des problèmes par le biais du jeu. Médaille d’or pour la complicité, échec plus ou moins cuisant côté autorité.

Une majorité de "feuille" : Le papa poule

Vos enfants sont la prunelle de vos yeux, le sel de votre vie, la cerise sur votre gâteau. Vous retenez votre souffle quand ils s’éloignent et chassez les dangers potentiels avec la constance du responsable de couvée, des germes aux camarades de classe mal élevés. Vous êtes leur chef scout, leur phare dans la tempête, leur inamovible rocher. Mais parfois, à trop en faire, vous allez parfois jusqu’à vous oublier, oublier l’autre moitié du couple parental ou étouffer les envies d’indépendance des petits. 

Une majorité de "diamant" : Le papa vintage

Vous partez tôt et rentrez tard pour le bisou du soir, affirmez votre autorité d’un froncement de sourcil et passez le weekend à réparer la gouttière ou à faire les comptes. Vous portez la famille d’un amour sincère mais pudique, présent mais parfois en coulisses, pour enseigner aux jeunes pousses les règles et les valeurs de la vie. Bonne nouvelle, le papa traditionnel à l’ancienne fournit généralement un socle solide pour grandir. Mauvaise nouvelle, le modèle est daté et souvent rejeté par les ados accros aux réseaux sociaux.