Prévoir les menus, l’astuce gain de temps de la rentrée !

Et si vous optimisiez la rentrée avec une routine bien rodée ? Simplifiez-vous le quotidien en prévoyant les menus de la semaine à l’avance… Un minimum d’organisation suffit à manger mieux, moins cher et plus varié tout en réduisant le gaspillage alimentaire et en gagnant du temps. On vous livre toutes nos astuces pour mettre en place une méthode qui marche !

Pourquoi prévoir les menus à la rentrée ?

Pour gagner du temps ! Si les premiers pas demandent un minimum d’investissement, les habitudes se prennent vite et la planification se transforme rapidement en routine. Une fois le pli pris, une vingtaine de minutes une fois dans la semaine suffisent à établir les menus et la liste de courses qui en découle… Résultat ? Du temps gagné devant le frigo, devant les fourneaux et dans les allées de votre Géant Casino.

Prévoir les menus pour toute la famille une semaine à l’avance permet d’éviter les questionnements à l’heure de préparer le repas, de grouper ou de répartir les tâches en fonction des disponibilités et des emplois du temps… mais aussi d’acheter ce dont vous avez besoin en quantité adaptée pour réduire le gaspillage et économiser sur le budget !

La bonne méthode pour prévoir les menus

Planifier ses menus n’a rien de compliqué, mais comme tout changement, demande une bonne organisation pour débuter…

1 – Attribuez un thème à chaque jour
Si vous débutez dans la planification des menus, simplifiez-vous la tâche en ne prévoyant que les dîners. Attribuez ensuite un thème à chaque jour de la semaine, à décliner chaque semaine pour varier les recettes facilement. Choisissez le type de préparation en fonction de votre emploi du temps : mieux vaut réserver les mijotés pour un jour où vous rentrez tôt chez vous. À l’inverse, les pâtes sont parfaites si vous ne disposez que de quelques minutes… Un exemple-type ? Quiche le lundi, pâtes le mardi, soupe le mercredi, riz le jeudi, gratin le vendredi, mijoté le samedi et restes le dimanche.
Lundi tarte : quiche le premier lundi, pizza le deuxième, tarte le troisième, calzone le quatrième.
Mardi pâtes : lasagnes le premier mardi, one-pot pasta le deuxième, salade de pâtes le troisième, pâtes en sauce le quatrième.
Mercredi soupe : soupe le premier mercredi, purée le deuxième, velouté le troisième, minestrone le quatrième.
Jeudi riz : risotto le premier jeudi, riz cantonnais le deuxième, paëlla le troisième, riz sauté le quatrième.
Vendredi gratiné : gratin le premier vendredi, crumble le deuxième, Parmentier le troisième, clafoutis le quatrième.
Samedi mijoté : cocotte le premier samedi, dahl le deuxième, curry le troisième, blanquette le quatrième.
Dimanche restes: en boulettes le premier dimanche, en croque-monsieur le deuxième, en légumes farcis le troisième, en crêpes garnies le quatrième…
Adaptez les thèmes en fonction du rythme, des régimes alimentaires et des préférences de la famille : vos menus devraient idéalement se baser sur des recettes simples, facilement déclinables… et dans lesquels les enfants peuvent manger des légumes sans faire la grimace. Vous pouvez attribuer des jours végétariens, des jours pomme de terre, des jours légumes verts, des jours cuisine du monde ou locale, etc. Et pourquoi ne pas réserver un soir à la recette préférée de chaque membre de la famille, à tour de rôle ?
2 – Choisissez un support
Si vous débutez dans la planification des menus, simplifiez-vous la tâche en ne prévoyant que les dîners. Attribuez ensuite un thème à chaque jour de la semaine, à décliner chaque semaine pour varier les recettes facilement. Choisissez le type de préparation en fonction de votre emploi du temps : mieux vaut réserver les mijotés pour un jour où vous rentrez tôt chez vous. À l’inverse, les pâtes sont parfaites si vous ne disposez que de quelques minutes… Un exemple-type ? Quiche le lundi, pâtes le mardi, soupe le mercredi, riz le jeudi, gratin le vendredi, mijoté le samedi et restes le dimanche.
3 – Choisissez les recettes
Chaque semaine, remplissez votre planificateur au fil de votre inspiration, des produits de saison, des promotions, du contenu de votre frigo et de vos placards ainsi que des dates de péremption des produits en stock. Si vous manquez d’idées, rassemblez sur des plateformes en ligne ou dans un cahier différentes recettes dans lesquelles piocher. Compilez-y vos fiches recettes Géant Casino ! Une fois les menus établis, dressez la liste de course pour chaque recette : vous obtiendrez une liste complète couvrant tous les dîners de la semaine. Idéalement, choisissez un jour et un créneau hebdomadaire pour les courses, afin d’optimiser votre organisation.
4 – Cuisinez !
Puisque les menus prévus prennent en compte votre emploi du temps, vous devriez disposer du temps nécessaire à la préparation du repas le soir venu. Et puisqu’ils sont affichés sur le frigo, chacun sait quoi cuisiner en votre absence ! Une autre option ? Cuisinez tout ce qui peut l’être une fois dans la semaine pour gagner du temps le soir : épluchez et émincez les légumes, préparez les gratins et les soupes, puis réfrigérez pour le lendemain ou congelez pour la fin de semaine.

Les astuces en plus…

  • N’oubliez pas la convivialité! Glissez dans les menus les recettes préférées de chacun, faites participer toute la famille à la préparation, interrogez-les sur leurs envies et recueillez leurs avis.
  • Doublez les quantités en cuisinant : les portions restantes pourront servir de déjeuner le lendemain midi ou se congeler pour parer aux imprévus.
  • Pour des repas équilibrés, intégrez des légumes dans chaque repas. Prévoyez des légumineuses trois fois par semaine, de la viande, du poisson ou des œufs une fois par jour. Comptez des féculents une fois par jour, des fruits deux fois et un produit laitier par repas pour les enfants.
  • Il existe des sites ou applications automatisant le processus et générant à la fois des menus et les listes de courses. Par exemple ? Lafabriqueamenus.fr, plannimenu.fr, menubymenu.com, pixorepas.fr sur internet ; Menu Hebdo, Weccook, La fabrique à menus sur mobile… entre autres. Pratiques, mais souvent moins souples, il conviennent à certain(e)s, pas à d’autres… testez !
  • Intégrez une liste de courses au planificateur de menus accroché sur le frigo : au fil de la semaine, vous pourrez y noter les utilitaires à acheter lors de vos prochaines courses, du produit vaisselle jusqu’à l’huile d’olive.
  • Restez souple. N’hésitez pas à adapter vos menus en fonction des changements impromptus, des produits frais du jour ou des modifications d’emploi du temps. Si vous aviez déjà fait les courses, congelez simplement les ingrédients frais que vous n’utiliserez pas cette semaine puis recyclez-les dans une recette de la semaine suivante !
Vous aimerezaussi