À Mardi Gras,

on cuisine quoi ?

Journée gourmande et décomplexée, Mardi Gras annonce traditionnellement la fin de sept « jours gras » avant une période de jeûne. Et avec ou sans jeûne, la fête compte une ribambelle de recettes traditionnelles sucrées dont vous auriez tort de vous priver !

Quelles recettes traditionnelles à mardi gras ?

À Mardi Gras, il est coutume de se déguiser, de danser, de faire la fête… et de manger. Puisqu’avant le jeûne, il fallait épuiser les réserves d’aliments « gras », en cuisinant en grande quantités et à petit prix. Résultat ? Les recettes de Mardi Gras sont sucrées, pas chères et franchement généreuses, à base d’œufs, de farine, de beurre et d’huile.

Les beignets de Mardi Gras 

Les beignets sont probablement la gourmandise la plus commune pour Mardi Gras. Reste à choisir la recette, et tout dépend des traditions ! Chaque région a la sienne, des bugnes de Lyon aux ganses de Nice, des merveilles du Sud-Ouest aux pets-de-nonne de Franche-Comté, des oreilles languedociennes aux roussettes alsaciennes. Les recettes diffèrent, mais le principe reste le même : de la pâte plongée dans un bain de friture puis généreusement saupoudrée de sucre. Leurs différences ? La forme et la pâte, celle-ci étant soit levée pour des beignets épais et moelleux comme des donuts ou des chichis ; soit non-levée pour des beignets croustillants comme les merveilles.

Les gaufres de Mardi Gras 

Dernière gourmandise sur le podium des recettes de Mardi Gras, les gaufres. La recette est aussi simple que les autres : des œufs, du sucre, du lait et de la farine. Seul bémol, il vous faut un gaufrier, sans quoi la gaufre deviendra crêpe… et un minimum de patience, puisque la plupart des gaufriers cuisent les pâtisseries deux par deux. Heureusement, les gaufres peuvent elles aussi être préparées à l’avance. Et vous trouverez là encore de nombreuses variantes, de la gaufre française à la belge, de l’italienne à la suisse.

Les crêpes de Mardi Gras 

La chandeleur a beau être terminée, carnaval et Mardi Gras continuent à décliner les crêpes ! Puisqu’elles aussi constituaient une façon simple d’utiliser beurre, farine et œufs, pour cuisiner en grand et pas cher… Vous accueillez une tribu d’enfants pour le goûter de Mardi Gras ? Les crêpes offrent l’immense avantage de se préparer à l’avance et sans difficulté. Puisqu’elles n’utilisent pas d’huile bouillante, elles peuvent même être cuisinées sans danger à quatre mains avec les enfants. Encore mieux, vous adapterez facilement la garniture aux envies des petits ! Quant à changer, sachez que dans les pays anglosaxons, Mardi Gras se nomme le pancake tuesday. Pourquoi ne pas remplacer ou accompagner vos crêpes avec des pancakes moelleux ?

Comment décliner les recettes de mardi gras ?

Vous l’avez compris, à Mardi Gras, tout est possible tant que la recette est généreuse, simple et sucrée !

L’option légère

Puisque rares sont les gourmands à jeûner pendant un mois après Mardi gras, il peut s’avérer utile d’alléger certaines recettes… En particulier les beignets, dont la cuisson à l’huile alourdit la facture calorique. Vos enfants les adorent ? Envisagez de remplacer tout ou une partie du lait par du yaourt ou du fromage blanc allégé, faites cuire les beignets au four, garnissez les crêpes de fruits plutôt que de pâte à tartiner… Ou cuisinez des gaufres, crêpes et beignets miniatures !

L’option « sans »

Si vous recevez, gare aux intolérances et allergies. Excluez les oléagineux et prévoyez une version sans produits laitiers : il vous suffit de remplacer le lait, le yaourt, la crème ou le fromage blanc par des équivalents végétaux. Vos invité(e)s ne mangent pas de gluten ? Il est tout aussi facile de substituer des farines sans gluten à celle de froment, même si le résultat est généralement plus réussi avec des crêpes qu’avec des beignets à pâte levée.

L’option parfumée

Pour varier les saveurs, changez de parfum ! Vanille, fleur d’oranger, rhum, eau-de-vie, cacao en poudre, arômes, zestes d’agrumes, caramel, bière, pâte à tartiner, sucre parfumé, cannelle, confiture, yaourt aromatisé… Intégrez-les simplement dans la pâte pour la transformer, mixez puis faites cuire comme d’habitude. Attention aux quantités, tout de même : quelques gouttes suffisent pour les arômes et les alcools, une pincée pour les épices.